Cycle Cinémas d'Amérique latine - Araña - Les 2 scènes
© Pyramide Films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Juliana - Les 2 scènes
© Bobine films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - La Llorona - Les 2 scènes
© Romeo López Aldana
Cycle Cinémas d'Amérique latine - La Vie Invisible D'Euridice Gusmao- Les 2 scènes
© Bruno Machado
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Las Buenos Intenciones - Les 2 scènes
© Epicentre Films
Los lobos
© Bodega Films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Sin Señas Particulares - Les 2 scènes
© Bodega Films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Araña - Les 2 scènes
© Pyramide Films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Juliana - Les 2 scènes
© Bobine films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - La Llorona - Les 2 scènes
© Romeo López Aldana
Cycle Cinémas d'Amérique latine - La Vie Invisible D'Euridice Gusmao- Les 2 scènes
© Bruno Machado
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Las Buenos Intenciones - Les 2 scènes
© Epicentre Films
Los lobos
© Bodega Films
Cycle Cinémas d'Amérique latine - Sin Señas Particulares - Les 2 scènes
© Bodega Films

Cinémas d'Amérique latine

À l’occasion du festival Latino Corazón, nous vous proposons chaque année un panorama des cinémas d’Amérique latine, avec une sélection de films remarquables, récemment sortis dans les salles françaises. 
Avec une édition annulée l’automne dernier, une fermeture prolongée des salles et des distributeurs fragilisés par l’absence de perspectives pour leurs films en salle, nous sommes face à une situation inédite. 
Ainsi, nous reprogrammons Araña, du chilien Andrés Wood, toujours inédit en salle ou encore La Llorona, de Jayro Bustamante, talentueux cinéaste guatémaltèque que nous suivons avec assiduité. Nous tenions aussi à vous présenter de belles découvertes de l’automne 2021. Sans signe particulier est un film puissant et beau malgré l’âpreté de son sujet. Los Lobos étonne et séduit par sa grande douceur. Ces deux films mexicains abordent l’expérience douloureuse ou tragique de l’immigration d’un point de vue différent mais chacun, à sa manière, invente un cinéma où la poésie et la fantaisie trouvent une place singulière. C’est une qualité que l’on retrouve dans d’autres films de cette sélection, cet art du récit ancré dans la violence et la misère mais dont la forme, à la lisière de la fable ou du fantastique, nous relie avec force à l’humanité de chacun, comme un espoir insensé mais tellement vivant.

Compte-tenu du protocole sanitaire actuellement en vigueur, les séances initialement annoncées à 10h sont réservées uniquement aux publics scolaires et ne pourront accueillir de spectateurs individuels.

Du 22 au 26 novembre
Fernanda Valadez – 1h35, Mexique, 2021
Du 22 au 23 novembre
Samuel Kishi Leopo – 1h35, Mexique, 2021
Du 22 au 26 novembre
Jayro Bustamante – 1h37, Guatemala, 2019
Du 22 au 24 novembre
Andrés Wood – 1h45, Chili, 2019
Du 23 au 27 novembre
Alejandro Legaspi et Fernando Espinoza – 1h34, Pérou, 1989
Du 24 au 25 novembre
Ana García Blaya – 1h27, Argentine, 2019
Du 24 au 26 novembre
Karim Aïnouz – 2h20, Brésil, 2019
Petit Kursaal
Du 22 au 27 novembre
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

Les films programmés à 20h30 seront présentés par Chantal Morre (festival Latino Corazón), Marta Alvarez (université de Franche-Comté) et Jean-Michel Cretin (programmateur cinéma, Les 2 Scènes). 

En partenariat avec l’association latinoamericalli et le département d’espagnol / portugais de l’université de Franche-Comté. 
Programme complet du 12e festival Latino Corazón sur le blog.