Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films
Michael Cimino, un mirage américain | Michael Cimino | Cinéma Les 2 Scènes
© Lost Films

Michael Cimino, un mirage américain

Jean-Baptiste Thoret – 2h10, France, 2022

En avril 2010, Jean-Baptiste Thoret prend la route avec Michael Cimino, de Los Angeles au Colorado. « Si vous voulez comprendre mes films, lui avait alors dit le réalisateur, vous devez voir les paysages où ils ont été tournés ». Dix ans plus tard, Cimino n’est plus mais son fantôme continue de hanter certains replis de l’espace américain. Tourné au cours de l’hiver 2020, Michael Cimino, un mirage américain repart sur les traces de Michael Cimino, à la recherche de son Ouest, cette Amérique réelle et fantasmée qui a traversé ses films, des espaces grandioses du Montana où il a tourné La Porte du paradis à la communauté de Mingo Junction dans l’Ohio, cette petite ville sidérurgique qui a servi de décor à Voyage au bout de l’enfer.

Jean-Baptiste Thoret confirme après ses multiples articles et ouvrages son acuité à décrypter un cinéma américain des années 70, au centre d’une révolution culturelle qui a été rattrapée et bâillonnée dans les années 80 avec des films plus consensuels. Foisonnant de témoignages (Quentin Tarantino, John Savage, James Toback, des habitants de Mingo Junction, Ohio), sur fond d’images somptueuses du Colorado et d’une Amérique profonde, Michael Cimino, un mirage américain est le témoignage incontournable sur un cinéaste essentiel de la seconde moitié du XXe siècle, à la filmographie fulgurante.
Jacky Bornet, France Télévisions – Culture

Petit Kursaal
Du 18 au 25 mai
Le 18 mai 2022 à 20h
Le 23 mai 2022 à 18h15
Le 25 mai 2022 à 14h
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

sortie en salle le 19 janvier 2022