Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.
Cycle Abbas Kiarostami - Cinéma - Les 2scènes
© CIBY 2000. Tous droits réservés.

Au travers des oliviers

Abbas Kiarostami – 1h43, France, Iran, 1994
Avec Mohamad Ali Keshavarz, Farhad Kheradmand, Zarifeh Shiva

Une équipe de cinéma s’installe dans un village du nord de l’Iran qui vient d’être dévasté par un tremblement de terre. Le réalisateur du film, qui s’intitule Et la vie continue, est à la recherche de ses acteurs... 

Le cinéma et la vie. Où commence l’un, où s’arrête l’autre ? Avec Kiarostami, la question reste en suspens. En juin 1990, le nord de l’Iran est dévasté par un tremblement de terre. Aussitôt, Kiarostami part à la recherche des deux enfants qu’il avait fait joué dans Où est la maison de mon ami ? Le résultat ? Et la vie continue, tourné cinq mois plus tard. Kiarostami y reconstituait sa quête, mais c’est un comédien qui tenait le rôle du cinéaste. Devant sa caméra, le jeune Hossein racontait son mariage, au lendemain du séisme, tout en houspillant sa jeune épouse pour une histoire de chaussettes égarées. Une séquence parmi d’autres, quatre minutes de Et la vie continue qui ont engendré Au travers des oliviers. Où l’on découvre que le brave Hossein jouait un rôle qui lui déplaisait, puisqu’il était amoureux de sa partenaire, qui ignorait ses avances. On assiste au tournage de cette scène.
Vous ne suivez plus ? Ce n’est pas grave : Kiarostami n’a jamais pu faire comprendre ce dispositif à son équipe. Pourtant, à l’écran, tout devient limpide… Au travers des oliviers pourrait se contenter d’être un film intelligent. Mais c’est, avant tout, un film vibrant de sensualité, drôle et chaleureux.
Vincent Remy, Télérama 

Petit Kursaal
Du 9 au 12 octobre
Le 9 octobre 2021 à 18h30+ café-ciné
Le 10 octobre 2021 à 18h
Le 12 octobre 2021 à 16h
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

café-ciné à 17h15, samedi 9 octobre