Les deux scènes

Les deux scènes
Cinema / L'été du cinéma français 2016

Du 6 juillet au 7 septembre 2016

L'été du cinéma français 2016

L’été du cinéma français, c’est un programme de douze films sortis en salle ces douze derniers mois. Comme chaque année, la sélection que nous vous proposons a l’ambition de refléter la formidable diversité du cinéma d’auteur français. Nous y verrons de jeunes cinéastes s’imposer dès le premier ou le second de leurs longs métrages: l’univers fantastique de Clément Cogitore (Ni le ciel ni la terre), la fièvre de Léa Fehner (Les Ogres), la délicatesse de Fejria Deliba (D’une pierre deux coups). On y retrouve des metteurs en scène confirmés, Xavier Giannoli et Philippe Faucon, qui ont obtenu cette année la récompense méritée de leurs pairs lors de la cérémonie des César avec Marguerite et Fatima, deux films remarquables et deux portraits de femmes magnifiquement interprétés. Les acteurs ont en effet la part belle dans ce programme: amateurs convaincants, jeunes professionnels prometteurs ou stars incontournables qui en imposent par leur talent à chacune de leurs apparitions. Tous se côtoient ici pour le meilleur.

Au cœur de ce cinéma d’auteur foisonnant, se distinguent deux Bisontins et c’est avec eux que nous ouvrons les portes du cinéma d’été au Kursaal. Samuel Collardey et Raphaël Jacoulot sont nés à Besançon, ils ont été formés dans la même école de cinéma qu’est la Femis à Paris et viennent chacun d’accompagner la sortie en salle de leur troisième long métrage. Samuel Collardey avait déjà réalisé L’Apprenti (2008) et Comme un lion (2013). Nous le retrouvons avec Tempête. Raphaël Jacoulot avait quant à lui mis en scène Barrage (2006) et Avant l’aube (2011). Il présente aujourd’hui Coup de chaud. Deux réalisateurs qui ont su imposer leurs regards, aussi différents et éloignés soient-ils. Ils seront réunis mercredi 6 juillet à l’occasion de cette soirée d’ouverture et dialogueront ensemble (et avec nous) de leurs films à l’issue de la projection. Vivement l’été!

Anne Tanguy, directrice des 2 Scènes et Jean-Michel Cretin, responsable cinéma