À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête
À l’abordage | L'Été au cinéma | Cinéma Les 2 Scènes
©Jour2fête

À l’abordage

Guillaume Brac – 1h35, France
avec Éric Nantchouang, Salif Cissé, Édouard Sulpice

Paris, un soir, au mois d’août. Un garçon rencontre une fille. Ils ont le même âge, mais n’appartiennent pas au même monde. Félix travaille, Alma part en vacances le lendemain. Qu’à cela ne tienne. Félix décide de rejoindre Alma à l’autre bout de la France. Par surprise. Il embarque son ami Chérif, parce qu’à deux c’est plus drôle. Et comme ils n’ont pas de voiture, ils font le voyage avec Édouard. Évidemment, rien ne se passe comme prévu. Peut-il en être autrement quand on prend ses rêves pour la réalité ?

Le cinéma n’a en rien besoin d’actions surchargées d’événements. Il peut aussi n’être rien d’autre que donner à voir et à ressentir un moment, une lumière, une émotion. Le cinéma est ce qui se tient « au bord » d’un geste, qu’il soit un regard ou une caresse : là est aussi son lieu, comme son risque. Le nouveau film de Guillaume Brac est cette aventure. À l’abordage, fiction construite à partir d’un matériau documentaire, est un très délicat portrait de la jeunesse placé sous le signe du soleil. Après Contes de juillet (2017) et L’Île au trésor (2018), Guillaume Brac met à nouveau en scène les possibles d’une rencontre. Rencontre entre des personnages qui, par à priori arbitraires, n’auraient rien à « faire » ensemble mais aussi rencontre avec soi-même. La rivière, le camping, les ruelles et un café du village sont alors autant de berges où se découvrir, se fuir, s’attendrir ou s’aimer. La beauté du film se tient en premier lieu dans cette manière du cinéaste à œuvrer pour une simplicité et une raréfaction de l’action et faire de ces espaces extérieurs les lieux même de l’intimité. À l’abordage est un film plein de grâce, une grâce tenant aussi bien à son économie qu’à sa beauté formelle et narrative. D’une douceur infinie, sa « mélancolie berce de doux chants (le) cœur qui s’oublie aux soleils couchants » (Verlaine, Poèmes saturniens).
Maryline Alligier, Culturopoing

Petit Kursaal
Le 27 juillet
Le 27 juillet 2022 à 18h
Le 27 juillet 2022 à 20h30
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

sortie en salle juillet 2021