La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution
La Nuit des Rois | En Marge | Les 2 Scènes
© JHR distribution
La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution
La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution
La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution
La Nuit des Rois | En Marge | Les 2 Scènes
© JHR distribution
La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution
La Nuit des rois | En marge | Cinéma Les 2 Scènes
© JHR Distribution

La Nuit des rois

Philippe Lacôte – 1h33, Côte d’Ivoire, 2021
avec Koné Bakary, Steve Tientcheu, Rasmané Ouédraogo

La MACA d’Abidjan, l’une des prisons les plus surpeuplées d’Afrique de l’Ouest. Vieillissant et malade, Barbe Noire est un caïd de plus en plus contesté. Pour conserver son pouvoir, il renoue avec le rituel de « Roman », qui consiste à obliger un prisonnier à raconter des histoires durant toute une nuit.

L’atmosphère est grasse, lourde et poisseuse. Elle colle à la peau, dérange et interroge. Chaque minute pèse, un peu plus lourde que la précédente, sur le sort de la MACA. Au milieu d’une nuit qui paraît sans fin, la voix du « Roman » mène la danse. Ce prisonnier, condamné à raconter une histoire à un public de voyous, porte d’une gorge rauque la fièvre d’un homme qui risque sa vie. La loi de la MACA ne l’épargnera pas, alors son histoire doit durer. Toute la nuit, jusqu’à l’aube, il doit raconter. Avec Run et L’Âme du Tigre, Philippe Lacôte annonçait déjà une carrière passionnante, faite de films profondément singuliers, proposant au spectateur des voyages inoubliables. 
La Nuit des rois s’inscrit dans la continuité de cette promesse.  La mise en scène est belle à couper le souffle. L’image transpire dans la chaleur de cette nuit sans fin, de cette tension menaçante. Les acteurs, pour la plupart novices à l’écran, habitent d’une présence ardente ce conte de Mille et Une Nuits, porteur de tant de secrets. Le récit du « Roman » est coupé d’épisodes obsédants de danse et de chant. Le film respire avec une -poésie infinie, qui n’est en rien entravée par le lieu tragique où il se déroule.
C’est grandiose, tout simplement. 
Garance Nicpoń, Maze

Petit Kursaal
Du 7 au 12 juin
Le 7 juin 2022 à 16h
Le 9 juin 2022 à 20h30
Le 12 juin 2022 à 17h
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

sortie en salle le 8 septembre 2021