The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions
The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions
The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions
The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions
The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions
The Misfits [Les Désaxés] | Western | Cinéma Les 2 Scènes
©Seven Arts Productions

The Misfits [Les Désaxés]

John Huston – 2h05, États-Unis, 1961
avec Clark Gable, Marilyn Monroe, Montgomery Clift

Années 50, Reno, Nevada, capitale de l’industrie matrimoniale et des machines à sous. Une jeune divorcée se lie d’amitié avec un groupe de « misfits » (« désaxés ») composé d’un cow-boy vieillissant, d’un mécanicien au cœur brisé et d’un cavalier de rodéo usé par le temps. Le petit groupe part chasser le mustang sauvage...

Une femme fragile et insatisfaite croit trouver refuge dans la compagnie des hommes. Un résumé à la fois de Marilyn et de ces Désaxés, une dérive élégiaque au noir et blanc très contrasté, signée John Huston, maître en art de la (fausse) nonchalance. Il collaborait ici avec le dramaturge Arthur Miller, qui offrait à son épouse, cadeau d’adieu, ce scénario funèbre sur la fin d’une ère, la consacrant définitivement comme une comédienne à part entière. Voici donc Marilyn, papillon plein de vie jouant au jokari mais se brûlant les ailes dans un Nevada perdu, où les hommes ne sont pas des tendres… Qu’il soit cow-boy vieillissant (Clark Gable), mécano perdant (Eli Wallach) ou champion de rodéo fêlé (Montgomery Clift), ces mâles restent en effet assoiffés d’action et d’alcool, farouchement solitaires, courant après leur jeunesse enfuie. Huston les regarde avec empathie, même s’ils participent à la détresse de l’héroïne. À la fin, implorante devant la violence faite aux chevaux sauvages, elle n’est plus qu’un ange impuissant, filmé de très loin, dans un désert blanc. Gable est mort douze jours après la fin du tournage, Monroe, un an après la sortie du film. Funèbre, oui, c’est bien le mot.
– Jacques Morice, Télérama

Petit Kursaal
Du 5 au 7 avril
Le 5 avril 2023 à 18h15
Le 6 avril 2023 à 16h
Le 7 avril 2023 à 20h30
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial