Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures
Shining | Stanley Kubrick | Les 2 Scènes
© Courtesy of Warner Bros. Pictures

Shining

2h26, Royaume-Uni, États-Unis, 1980
Avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd

Écrivain, Jack Torrance est engagé comme gardien, pendant tout l’hiver, d’un grand hôtel isolé du Colorado – l’Overlook – où il espère surmonter enfin sa panne d’inspiration. Il s’y installe avec sa femme Wendy et son fils Danny, doté d’un don de médium. Tandis que Jack n’avance pas dans son livre et que son fils est de plus en plus hanté par des visions terrifiantes, il découvre les terribles secrets de l’hôtel et bascule peu à peu dans une forme de folie meurtrière où il s’en prend à sa propre famille…

Shining est l’adaptation d’un best-seller américain de Stephen King. Son titre original, difficile à rendre exactement en français, pourrait se traduire par la lueur, le rayonnement ou, mieux encore, la clairvoyance. Danny (le petit Danny Lloyd, sept ans) possède le don médiumnique de lire à travers les consciences, ici et maintenant, mais aussi bien hier que demain, de près comme de loin. Comme dans le livre, Danny enclenche la mécanique romanesque, nous introduit aux événements pas rassurants du tout, irrationnels, qui vont s’enchaîner dans le décor grandiose d’un hôtel de montagne en plein Colorado. Dès la seconde séquence, Stanley Kubrick nous livre les deux données principales du jeu de bonne compagnie promis au spectateur : Jack, lors de l’entrevue où il se voit offert le travail, apprend qu’un de ses prédécesseurs au poste de gardien, un certain Grady, a tué autrefois femme et enfants avant de se faire sauter la cervelle, cependant que, en montage alterné, Danny révèle déjà son don de clairvoyance, sa conversation permanente avec son alter ego. Les pions bien placés sur l’échiquier, le théâtre peut commencer, un théâtre purement cinématographique, en un lieu magique entièrement recréé au studio, cet hôtel nommé Overlook : confrontation sauvage entre les trois éléments de base de la cellule familiale, le père, la mère, l’enfant. Rarement depuis Stroheim on a vu misanthropie aussi radicale.
Louis Marcorelles, Le Monde

Espace
Le 19 février
Le 19 février 2022 à 18h
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial