Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure
Les Grands Voisins Carte blanche à Hop Hop Hop Cinéma Les 2 Scènes
©La Vingt-Cinquième Heure

Les Grands Voisins, la cité rêvée

Bastien Simon – 1h36, France, 2020

Pendant cinq ans, de 2015 à 2020, le site des Grands Voisins a été un lieu d’expérimentation sociale bouillonnant de vie. Situé dans le 14e arrondissement, cet ancien hôpital a été confié aux associations Aurore, Yes We Camp et Plateau urbain. Pas moins de 260 associations, 600 hébergés et près de 2000 personnes ont fréquenté les Grands Voisins quotidiennement dans un seul et même but : imaginer d’autres types de société axés sur l’entraide, le partage et l’espoir d’un monde meilleur.

À la fois lieu d’hébergement pour des personnes en situation d’exclusion, espace de travail pour des associations, des entreprises, des artisans ou artistes et pôle d’accueil pour le public avec une ressourcerie et de nombreux événements, le projet a réuni sur un même site trois mondes habituellement séparés. Lorsqu’un ami lui fait découvrir le site en 2015, Bastien Simon en tombe immédiatement amoureux. Il y installe son atelier et réalise pendant un an une série documentaire – Aux Grands Voisins –, journal de bord qui lui servira ainsi de repérage pour son futur film. Le lieu, véritable personnage du film, évolue au fil des saisons. L’occupation temporaire s’est achevée en septembre 2020 lorsque les travaux pour un projet d’écoquartier ont été lancés. Quoi que devienne ce site, le film invite à s’inspirer de cette expérience collective et à essaimer partout ailleurs. Une belle mise à l’honneur d’un projet porteur d’espoirs, qui donne envie de démultiplier ces lieux où l’utopie devient réalité.
Lola Keraron, Basta

Petit Kursaal
Le 2 février
Le 2 février 2022 à 20h30+ débat
Tarif cinéma

de 2,50 à 5 €

à l'unité
plein tarif  5 €
tarif réduit*  4 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 3 €

carte cinéma (10 places)
plein tarif  40 €
tarif réduit*  35 €
tarif spécial** / vacances au cinéma 25 €

*/** → voir les bénéficiaires des tarifs réduit et spécial

→ suivi d’un débat, en présence du réalisateur