Les deux scènes

Les deux scènes
Cinema / Frontières

DU 1ER AU 9 OCTOBRE

Frontières

Que peut le cinéma ? Quel regard poser sur les « migrants » aujourd’hui ? Comment aller au-delà du constat d’impuissance ? Des cinéastes s’engagent et prennent du recul en questionnant le sens et la perspective qu’ils peuvent donner à leurs images.

En 2006, Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval mettaient déjà la question des réfugiés et des politiques d’accueil au centre de leur film La Blessure. Une fiction documentée qui assumait un parti pris poétique et une mise en scène raffinée pour s’insurger contre les manières violentes et cyniques avec lesquelles on traite, dans notre pays, la personne humaine. Dix ans plus tard, ils s’installent dans la jungle de Calais qu’ils filment de janvier 2016 à février 2017. La jungle rasée, il nous reste L’Héroïque Lande, un documentaire rare et précieux pour redonner un peu de leur humanité à ceux que nous ne voyons plus.

Dans le même temps, dans le camp d’Idomeni, en Grèce, une cinéaste, une poète et un philosophe s’unissent pour nous aider à penser ce passage empêché, nous permettre de le voir et de saisir quelque chose de ce qui nous relie à eux. Des spectres hantent l’Europe... et les fantômes du passé de s’inviter dans notre présent.

Pendant ce temps, en Calabre, un village revit et se réinvente au quotidien avec les familles des migrants qu’ils ont accueillis il y a une vingtaine d’années. C’est possible, cela fonctionne et on se prend à rêver.