Les deux scènes

Les deux scènes
  • Mardi 3 Décembre à 18h00
  • Jeudi 5 Décembre à 14h30
  • Vendredi 6 Décembre à 20h15
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
PRÉSENTÉ PAR JEAN-FRANÇOIS BUIRÉ, critique, MARDI 3 DÉCEMBRE

ANGE

1H32, ÉTATS-UNIS, 1937

AVEC MARLENE DIETRICH, MELVYN DOUGLAS, HERBERT MARSHALL

À Paris, la femme d’un diplomate britannique se fait passer pour une aventurière et séduit un ami de son mari.

Belle et secrète, faussement impassible, la voix dans un souffle, glissant telle une sirène, Marlene Dietrich est étrangement émouvante, déchirée entre le self-control et la rupture passionnelle qu’on sent à chaque instant possible. Le bouquet de violettes qu’elle abandonne au pied d’un banc public ou la tranche de rôti de veau qui revient intacte à l’office deviennent les seules fissures par lesquelles cet ange, mystérieux jusqu’au bout, laisse échapper un peu de lui-même. Ange est un film d’une extrême mélancolie : aventure en vase clos, murmurée du bout des lèvres, esquissée du bout des doigts, épiée du bout de l’oreille par la domesticité. Lubitsch met à nu cette cruelle manie de la race humaine à s’imposer des choix, et la souffrance un peu masochiste qu’elle se procure à les trancher.
N.T. Binh, Positif