Les deux scènes

Les deux scènes
  • Mardi 11 Juillet à 20h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

Toril

LAURENT TEYSSIER - 1H23, 2016

AVEC VINCENT ROTTIERS, BERNARD BLANCAN, TIM SEYFI

Philippe, 28 ans, est fils de paysan. Il vit entre deux mondes : son trafic de cannabis et l’exploitation agricole familiale. Le jour où son père, surendetté, tente de mettre fin à ses jours, Philippe décide de sauver leurs dernières terres. Pour y arriver, il s’associe à un redoutable trafiquant de drogue. Commence alors une implacable descente aux enfers, sous le soleil écrasant de la Provence.

Toril dresse le portrait d’un monde en souffrance. Adieu l’agriculture ancienne, qui voulait que l’on prenne soin des arbres fruitiers les uns après les autres, les réchauffant avec des flammèches afin de les préserver du gel. Les terres sont abandonnées ou rasées pour accueillir des serres. Et ce ne sont plus les hommes qui travaillent, mais des machines, celles que l’on voit distribuer des pastèques : image à la fois irréelle et inquiétante. Comme la culture du cannabis est plus rentable que celle des arbres fruitiers, on dissimule la drogue dans des cageots de légumes. C’est ce à quoi ils servent, désormais : donner une apparence respectable à des mic-macs douteux... On est médusé par les scènes d’action et par l’interprétation fiévreuse des acteurs : Vincent Rottiers, Tim Seyfi ou Bernard Blancan, le père, rugueux à souhait. Pour son premier film, Laurent Teyssier témoigne d’une belle ambition et d’un engagement sans faille, s’intéressant aussi bien aux machines qu’aux hommes, aux animaux qu’à la terre... Le toril, c’est le lieu où l’on enferme le taureau, avant qu’on le pousse à combattre.
Ce premier long métrage est lui aussi filmé comme une lutte.
Pierre-Julien Marest, Télérama