Les deux scènes

Les deux scènes
  • Mardi 8 Août à 20h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

Sage femme

MARTIN PROVOST- 1H57, 2017

AVEC CATHERINE FROT, CATHERINE DENEUVE, OLIVIER GOURMET

Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

Belle surprise : la simplicité... Dès le générique, on la savoure : écrits en grand, les prénoms mettent en retrait les noms des stars. Voici Catherine et Catherine dans un film de Martin. Entre elles, Martin Provost, cinéaste doublé d’un écrivain, noue des relations mouvementées, mais aussi un lien secret, vital... Le talent de Martin Provost est de créer la magie de l’instant. Si la légèreté ouvre le film à la comédie, elle révèle aussi le sentiment de la fugacité des choses. Martin Provost raconte bien plus qu’une réconciliation dans la tendresse. À travers Claire et Béatrice, il dit l’importance d’être au rendez-vous de notre propre bonheur : savoir ce qui nous soutient, qui on aime et qui nous aime, et en être reconnaissant. Cette leçon de vie fait vibrer une émotion profonde. La musique de Grégoire Hetzel se pose en belle harmonie sur une mise en scènequi trouve sa force dans la modestie. La délicatesse qui porte tout le film n’est jamais soulignée. Mais elle entoure d’affection les personnages et leurs interprètes, particulièrement, bien sûr, les deux Catherine. Elles sont tout à la fois romanesques et vraies, plus natures et plus brillantes que jamais.
Frédéric Strauss, Télérama