portrait Nino Laisné
©Eric Chatelain
portrait Nino Laisné
©Eric Chatelain

Nino Laisné

Diplômé en 2009 de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux où il s’est spécialisé en photographie et vidéo, Nino Laisné s’est également formé aux musiques traditionnelles sud-américaines auprès du guitariste Miguel Garau. Il s’intéresse aux identités marginales qui évoluent dans l’ombre de l’Histoire officielle mais aussi aux traditions orales lorsqu’elles sont soumises au déracinement.

Dès 2010, avec Os convidados, ses images deviennent sonores et évoquent des chants traditionnels. En 2013, son film En présence (piedad silenciosa) cristallise l’équilibre entre une écriture visuelle et une écriture musicale, autour de réminiscences religieuses dans le folklore vénézuélien. Cette réalisation signe aussi le début d’une collaboration fructueuse avec les musiciens Daniel et Pablo Zapico qu’il retrouvera régulièrement autour de partitions anciennes. Avec Folk Songs (2014), et Esas lágrimas son pocas (2015), il aborde des formes proches du documentaire autour des traditions musicales dans les phénomènes de migrations.

Nino Laisné collabore avec de nombreux artistes issus du spectacle vivant. En 2017, il crée le spectacle Romances inciertos, un autre Orlando, fruit de sa rencontre avec François Chaignaud. En 2018, le tandem tourne Mourn, O Natur !, film court inspiré par l’opéra Werther de Massenet. 

En décembre 2021, le duo Laisné-Zapico crée Arca ostinata, un opéra miniature dont le décor a été créé aux 2 Scènes, Scène nationale de Besançon. Nino Laisné est artiste associé aux 2 Scènes pour les trois saisons à venir.

Saison 21/22

Arca ostinata