rhizome
rhizome

Coups de projecteur sur... le son au cinéma, le cinéma d'animation, la critique de cinéma

Lycéens et apprentis au cinéma

publié le 08/07/2021

Durant la période de fermeture des salles de cinéma, les formations sur les films Lycéens et apprentis au cinéma étant suspendues, la coordination des 2 Scènes a proposé aux enseignant.e.s de courts temps d’éclairage sur différents thèmes. Cela a permis d’offrir une continuité pédagogique et de proposer une autre opportunité d’intervenir à certain-e-s de nos intervenant-e-s dont les actions en classe étaient annulées.

Le format visioconférence de ces Coups de projecteur permettait d’élargir l’invitation. Ont également été conviés les partenaires des salles de cinémas, les coordinations des autres dispositifs scolaires de la région et leurs enseignant.e.s, les jeunes en services civiques Cinéma et Citoyenneté, les partenaires régionaux de l’éducation au cinéma ainsi que tous les cinéphiles intéressés.

 

Le son au cinéma

Les 28 avril et 20 mai dernier, nous avons proposé, en ligne, des Coups de projecteur sur le son au cinéma.

Chloé Truchon, technicienne du son et documentariste sonore, a abordé le son au cinéma sous différents aspects : le son au niveau physique, les métiers du son au cinéma, la composition d’une bande son.

Elle a ensuite analysé les usages et fonctions du son au cinéma, à travers des exemples choisis dans la programmation du dispositif (Panique, C’est assez bien d’être fou, Le Voyage de Chihiro).

Après un petit topo sur l'histoire du son au cinéma par le coordinateur du dispositif, Chloé Truchon a proposé différentes ressources pédagogiques pour aborder le son dans une perspective d’éducation au cinéma (activités, outils en ligne, ouvrages de références…). 

 

Le cinéma d’animation

Les 12 et 14 mai dernier, c’est le cinéma d’animation qui a été à l’honneur. Notre invitée était Myleine Guiard-Schmid, cinéaste d’animation, qui devait initialement intervenir dans les classes autour du Voyage de Chihiro.

Après une introduction sur l’histoire du cinéma d’animation par le coordinateur, Myleine Guiard-Schmid a abordé le cinéma d’animation à travers l’angle des genres, des techniques et des formats, extraits à l’appui.

Ensuite, en prenant appui sur son dernier film (le moyen métrage Histoire d’Entrejambes), Myleine a exposé les différentes étapes de création d’un film d’animation (scénario, recherche de financement, découpage, tournage, post production…).

Dans un troisième temps, elle nous a fait visiter virtuellement son atelier : tour des lieux et de ces outils de travail (banc titre, plan de travail…). Puis elle nous a proposé une démonstration en direct de peinture animée, réalisée sous nos yeux, image par image.

Les participant.e.s ont pu recevoir ensuite, en avant-première, la bande annonce d’Histoire d’entrejambes dont la sortie est prochaine, ainsi que le diaporama de l’intervention et de nombreuses ressources complémentaires pour mieux connaître le cinéma d’animation (films, techniques, pistes d’ateliers pédagogiques, logiciels…).

 

La critique de cinéma

Le 19 mai, c’était au tour de la critique de cinéma d’être abordée sous de nombreux aspects par Jean-François Buiré, lequel devait intervenir au 3e trimestre autour des 3 films vus par les élèves dans le cadre de l’intervention « Flash Back sur la saison : la critique de cinéma ».

Après une brève histoire de la critique de cinéma en France, suivie d’un éclairage sur la fonction et le rôle du critique, il a abordé la question de l’écriture de critique dans le cadre de l’éducation au cinéma (atelier en classe ou pour une salle de cinéma) en proposant différentes pistes de travail.

Les participant.e.s ont ensuite visionné The Clerk, un très court métrage d’Ernst Lubitsch (réalisateur de To Be or Not To Be, au programme l’an prochain), à partir duquel ils ont planché pour ébaucher leur propre critique, en suivant la méthode proposée par Jean-François. Grâce au fil de discussion, les ébauches des participant.e.s ont pu être partagées et commentées.

Quelques conseils d'écriture de Jean-François Buiré pour  la critique de cinéma :

> fuir le préjugé, l’idée reçue, le lieu commun, la formulation toute faite

> identifier clairement ce qui vous semble essentiel dans le film, ainsi que vos sentiments personnels à l’égard de celui-ci

> choisir un/des angles d’attaque pour exprimer ces sentiments, de façon précise et argumentée

Pour une ébauche, coucher sur le papier : 

> votre (vos) « angle(s) d’attaque » du film

> le(s) choix cinématographique(s) que vous y avez repérés

> en lien avec les deux points précédents : votre avis sur le film.