Les deux scènes

Les deux scènes
Spectacles / Pierre et le Loup + Le Poids des choses
  • Jeudi 17 Janvier 2019 à 14h30
  • Jeudi 17 Janvier 2019 à 20h00
  • Vendredi 18 Janvier 2019 à 14h30
  • Vendredi 18 Janvier 2019 à 20h00
  • Samedi 19 Janvier 2019 à 19h00
  • Au Théâtre Ledoux
  • Tarif II
[PAUSE-DÉJ’ MUSICALE] [RÉPÉTITION PUBLIQUE]

Pierre et le Loup + Le Poids des choses

Dominique Brun – association du 48

Coproduction Les 2 Scènes - Artiste associée

Pierre et Le Loup

Sergueï Prokofiev / Dominique Brun / Orchestre Victor Hugo - Jean-François Verdier

31 min

Librement inspiré du conte musical Pierre et le Loup, de Sergueï Prokofiev

L’histoire est connue : c’est celle de Pierre, un garçon qui a pour amis un chat, un canard et un oiseau. C’est aussi celle d’un loup qui rôde dans la forêt. Pour raconter l’histoire de Pierre et le Loup, Prokofiev a attribué à chaque personnage un instrument de musique différent. Dominique Brun, artiste associée aux 2 Scènes, reprend ce procédé pour créer une véritable fable chorégraphique. Ici, la danse de Pierre est empreinte de légèreté. Là, les pas du loup imposent la gravité. Pour cette création à Besançon, l’Orchestre Victor Hugo dirigé par Jean-François Verdier accompagnera cette version chorégraphique du célèbre conte de Prokofiev.

Le Poids des choses

Dominique Brun

13 min

Le Poids des choses est une pièce abstraite qui s’interroge sur ce qu’est que le mouvement. Elle invite les publics (enfants, adultes) à regarder la danse de plus près, elle propose des outils pour saisir ce qu’on voit. Les danseurs nous présentent l’espace et le temps dans lesquels le mouvement se manifeste et la force que notre corps déploie pour contrer celle de la gravité. Avec la légèreté de l’humour et la gravité de certaines des refléxions dites par deux enfants, cette pièce voudrait finalement nous ramener à la complexité du mouvement de la vie.

À Besançon, le spectacle est présenté dans le cadre de La Saison numérique, festival de la culture et de la création  numérique du département du Doubs.

Si Prokofiev a favorisé, par son approche, l’écoute de l’orchestre, cette fable chorégraphique, voudrait, elle, inviter les enfants – mais aussi un public élargi – à observer ce qui composent une danse. – Dominique Brun

 

Dès 7 ans

Le Poids des Choses : Création chorégraphique : Dominique Brun, assistée de Sylvain Prunenec / Musique : David Christoffel / Danseurs : Djino Alolo Sabin, Clarisse Chanel, Clément Lecigne, Marie Orts, Sylvain Prunenec / Toile de fond : Odile Blanchard / Costumes : Florence Bruchon / Régie générale : Christophe Poux / Création Lumières : Yves Bernard / Régie lumières : Matteo Bambi et Raphael De Rosa / Avec la participation de Marc Meyapin et Tess Vlassov (voix off). Pierre et Le Loup : Musique : Sergueï Prokofiev / Texte original : Serge Prokofiev / Version française Renaud de Jouvenel © Editions Le Chant du Monde Avec l’aimable autorisation des Editions Le Chant du Monde / Création chorégraphique : Dominique Brun, assistée de Sylvain Prunenec / Préparation des récitants, mise en dialogue : David Christoffel / Danseurs Djino Alolo Sabin, Clarisse Chanel, Clément Lecigne, Marie Orts, Sylvain Prunenec / Musiciens : Orchestre Victor Hugo Franche-Comté / Direction : Jean-François Verdier / Costumes : Florence Bruchon / Régie générale : Christophe Poux / Création Lumières : Yves Bernard / Régie lumières : Matteo Bambi et Raphael De Rosa / Avec la participation de Marc Meyapin et Tess Vlassov (voix off).

Coproduction : Association du 48 ; Les 2 Scènes - Scène nationale de Besançon ; Théâtre du Beauvaisis, Scène nationale de l'Oise ; Le Dôme, Théâtre d’Albertville ; CDCN La Place de la Danse - Toulouse Occitanie ; L’Échangeur, CDCN Hauts-de-France ; Le Théâtre, Scène nationale de Mâcon / Soutien : Théâtre des Bergeries - Noisy-le-Sec ; la Briqueterie, CDCN du Val-de-Marne ; studio le Regard du Cygne AMD-XXe ; Ircam-Centre Pompidou / Soutien Association du 48 : Drac Île-de-France / ministère de la Culture (aide à la compagnie), région Île-de-France (permanence artistique et culturelle). ©Nathalie Seroux