Les deux scènes

Les deux scènes
Spectacles / Lettres jamais écrites
  • Mardi 22 Septembre 2020 à 20h00
  • Mercredi 23 Septembre 2020 à 19h00
  • Jeudi 24 Septembre 2020 à 20h00
  • Vendredi 25 Septembre 2020 à 20h00
  • Au Théâtre Ledoux
  • Tarif II

Lettres jamais écrites

Estelle Savasta

 

Spectacle épistolaire entre fiction et réalité.
Estelle Savasta a demandé à vingt adolescents d’écrire « la lettre qu’ils n’ont jamais écrite ». Colin s’adresse alors à son grand-père, mort il y a sept ans, pour lui dire que les raviolis n’ont plus le même goût depuis. Nora écrit à son existence pour s’excuser de ne pas savoir où elle l’emmène. Tom écrit au père qu’il sera… Ces lettres intimes, parfois bouleversantes, parlent autant de leurs vies d’adolescents que de nos vies d’adultes. Des auteurs y ont répondu, comme s’ils en avaient été les destinataires. A la sensibilité des échanges fait écho l’intimité de la mise en scène, tant cette correspondance – tantôt lue, tantôt jouée – semble écrite pour être entendue tout près.

Icône PDF programme de salle

1h15

Mise en scène : Estelle Savasta / Interprétation (| en alternance) : Olivier Constant, Valérie Puech | Fabrice Gaillard, Sara Louis / Écriture – 9 adolescents : Elisa Baldi, Justine Devaux, Colin Granier, Maxime Lambert, Adrien Lavergne, Nathalie Milon, Nouria Souissi, Sarah Rossi, Camille Sueur et 15 auteurs : Pauline Bureau, Véronique Côté, Marc-Antoine Cyr, Marie Desplechin, Emmanuelle Destremau, Delphine de Vigan, Laurance Henry, Annick Lefebvre, Sylvain Levey, Fabrice Melquiot, Anne Marie Olivier, Estelle Savasta, Karin Serres, Luc Tartar, Catherine Verlaguet / Collaboration accessoires : Kristelle Paré / Collaboration son : François Sallé / Collaboration lumières : Guillaume Parra

Production : Compagnie Hippolyte a mal au cœur / Coproduction : Le Grand Bleu - Lille ; La Garance, Scène nationale de Cavaillon / Soutien : Drac Île-de-France ; Théâtre Paris-Villette ; Théâtre Cinéma Paul-Éluard de Choisy-le-Roi ; Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, CDN / Conventionnement compagnie Hippolyte a mal au cœur : ministère de la Culture – Drac Île-de-France /// ©Danica Bijeljac