Les deux scènes

Les deux scènes
Spectacles / À bien y réfléchir, /
  • Mardi 28 Mars à 20h00
  • Mercredi 29 Mars à 19h00
  • Jeudi 30 Mars à 20h00
  • Vendredi 31 Mars à 20h00
  • À l'Espace
  • Tarif II
dernières places !

À bien y réfléchir,

et puisque vous soulevez la question, il faudra quand même trouver un titre un peu plus percutant

26000 couverts

Un spectacle de rue... sur une scène de théâtre ! Dans cette pièce qui balance entre burlesque, engagement physique et poésie brute, les douze comédiens des 26000 couverts ne sont pas à une loufoquerie près. Ils réfléchissent ici à une procession funèbre et musicale pour célébrer l’absurdité de la mort. Le projet est prometteur : des projections lumineuses, une marionnette géante et des installations de feu. Mais quand on parle d’elle, la mort finit parfois par s’inviter...

Bien connus à Besançon, les 26000 couverts ont toujours eu un pied dans le théâtre et un pied en dehors. Rien d’étonnant donc à ce que la troupe mette à profit une résidence de création au théâtre pour préparer leur nouveau spectacle, une déambulation de rue. La compagnie présente au public un point d’étape de leur travail de création. À ce stade, le texte et la musique restent à caler. Il y a encore de (gros) problèmes de production. Autre souci : des décideurs de la culture, dont l’avis fixera l’avenir du spectacle, sont attendus à la restitution. À bien y réfléchir…, les 26 000 couverts cultivent toujours cet esprit décalé et poétique, ce plaisir de la rencontre avec le public. Où commencent la répétition, la représentation, la vie réelle ? C'est à l’imaginaire du spectateur de composer son chemin à travers cette création délirante.

Faire spectacle à partir d’un vrai-faux work in progress tourne avec les 26000 couverts à la franche réussite. Sérieux et drôle à la fois, sensible, simple et ingénieux... Un art absolument maîtrisé du plateau. La Terrasse

[Le public] est embarqué dans un tourbillon drôlatique par des comédiens faussement désinvoltes. Une comédie pétillante, irrésistible et grinçante. C’est gonflé quoi ! Télérama Sortir

1h40

Mise en scène : Philippe Nicolle, assisté de Sarah Douhaire / Écriture collective sous la direction de Philippe Nicolle avec la collaboration de Gabor Rassov / Interprétation : Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Aymeric Descharrières, Servane Deschamps, Pierre Dumur, Olivier Dureuil, Anne-Gaëlle Jourdain, Erwan Laurent, Michel Mugnier, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Laurence Rossignol

Création musicale : Aymeric Descharrières, Erwan Laurent / Technique : Nicolas Jarry, Michel Mugnier, Laurence Rossignol / Construction : Michel Mugnier / Création costume : Laurence Rossignol avec Camille Perreau et Sigolène Petey / Création lumière : Hervé Dilé / Postiches : Céline Mougel / Coordination compagnie : Lise Le Joncour / Administration : Marie-Violaine Masson, assistée de Catherine Euvrard / Production, diffusion : Claire Lacroix • Production : 26000 couverts / Coproduction : Atelier 231, Centre national des arts de la rue à Sotteville-lès-Rouen ; Les Pronomade(s) en Haute-Garonne, Centre national des arts de la rue ; La Villette, Résidence d’artistes 2015 - Paris ; Scène nationale de Bayonne et du Sud-Aquitain ; Le Channel, Scène nationale de Calais ; Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique ; Théâtre de la Ville d’Aurillac ; Le Parapluie, Centre international de création artistique - Aurillac ; Scène nationale de Sète et du cassin de Thau ;
 Le Cratère, Scène nationale d’Alès ; Festival
 des Tombées de la nuit - Rennes ; Théâtre de l’Agora, Scène nationale d’Évry et de l’Essonne ; Théâtre Brétigny, Scène conventionnée ; La
 Vache Qui Rue, Lieu de fabrique des arts de la
 rue à Moirans-en-Montagne ; Ville de La Norville / Soutien : Drac Bourgogne-Franche-Comté ; conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ; Ville de Dijon ; la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre national des écritures du spectacle ; Spedidam.