Les deux scènes

Les deux scènes
Productions / LA CANTATRICE CHAUVE
    • Création
    • En tournée

    Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon

    Reprise le 10 octobre 2017

LA CANTATRICE CHAUVE

Eugène Ionesco / Jean-Luc Lagarce

[production déléguée les 2 Scènes]

Il est neuf heures‚ c’est dans la banlieue de Londres que cela se passe. Des gens attendent d’autres gens. Ils ont mangé de la soupe‚ du poisson‚ des pommes de terre au lard et de la salade anglaise‚ ce qui‚ on en convient‚ est assez logique dans la banlieue de Londres.
On se retrouve.
On fait connaissance‚ on se raconte des histoires‚ on passe une excellente soirée. On parle. On dit des bêtises – le scrabble‚ voilà un jeu intelligent ! – on s’essaie aux charades‚ on saute des coqs aux ânes et des vices à Versailles. Un pompier allume une bonne‚ il faudrait toujours se méfier du feu qui couve sous l’eau qui dort.
On se perd un peu.
On passe une assez bonne soirée. On ne devrait pas tant boire peut-être‚ ce n’est pas exactement le jour idéal pour commencer à fumer. On danse. Lorsqu’on aura trop mal à la tête‚ on se couchera par terre pour se reposer. Si on est trop joyeux‚ on montera sur la table. On passe une pas trop mauvaise soirée.
On fait du bruit avec la bouche.
On passe une soirée comme toutes les autres soirées‚ on crie‚ on geint‚ on gémit et on chante. Jamais on ne se tait‚ le silence‚ ce n’est plus possible. Lorsqu’on a trop peur‚ on triche un peu. Lorsqu’on est prêt à se dévorer‚ on se quitte.
Chacun joue son rôle.
On pourra se revoir une autre soirée‚ nous recommencerons quand on veut‚ chaque fois qu’il le faut. Rien ne nous concerne. Jamais. Ce que nous disons‚ c’est juste pour parler.
Jean-Luc Lagarce

Quand Jean-Luc Lagarce a monté La Cantatrice chauve, il s’est amusé à pousser Ionesco dans ses retranchements, à le mener à l’extrême de l’absurde et du non-sens, et il y est arrivé. Créé à Montbéliard, le spectacle a pu être présenté dans de grands théâtres, sur de vastes scènes, à des années-lumière de ce qui se fait depuis quelques vingt mille représentations – depuis 1957 sans interruption – à la mini salle de la Huchette. Dans des couleurs chromo mais ravissantes, avec jardin et cottage tout juste arrachés au couvercle d’une boîte de bonbons anglais, La Cantatrice de Lagarce devenait une époustouflante folie, avec un tourbillon de cinglés courant après leurs marques comme s’ils s’étaient trompés de plateau, mais ne craquant pas au contraire, se faisant un devoir d’assumer avec une sorte de naturel la situation. Quelque chose – la délicatesse en plus – entre les Monty Python de La Vie de Brian et le Peter Greenaway de Meurtre dans un jardin anglais, plus un zeste des feuilletonesques Atrides américains, genre Dallas et Dynasty fort à la mode en ces années-là, aussi médiatisées que la real télévision de notre XXIe siècle. Populaires, donc. Et le plus étrange, le plus séduisant était peut-être cette sensibilité nostalgique sous-jacente, quelque chose comme un regret fugace qui, par instant, le temps d’un éclair, d’un souffle, traversait le spectacle, interrompait le rire, laissait un écho d’inquiétude, rapidement évacué. Mais qui, insensiblement, s’était ancré dans la tête, dans le cœur.
Extrait de la préface de Colette Godard pour Traces incertaines, Éd. Les Solitaires Intempestifs, 2002

Texte : Eugène Ionesco / Mise en scène : Jean-Luc Lagarce / Interprétation : Mme Smith | Mireille Herbstmeyer ; M. Smith | Jean-Louis Grinfeld ; Mary‚ La Bonne | Elizabeth Mazev / Marie-Paule Sirvent (en alternance) ; Mme Martin | Emmanuelle Brunschwig ; M. Martin | Olivier Achard ; Le Capitaine des pompiers | Christophe Garcia / François Berreur (en alternance) / Costumes : Patricia Dubois / Décor : Laurent Peduzzi / Création lumière : Didier Etievant / Régie générale & plateau : Romuald Boissenin / Régie lumière : Bernard Guyollot / Régie son : Jason Richard / Regard extérieur : François Berreur

Création | 1991 Production : Théâtre de la Roulotte ; Centre dramatique national de Besançon ; Espace Besançon Planoise Scène nationale / Soutien : Centre d’art et de plaisanterie de Montbéliard • Reprise | 2006 Production : Compagnie Les Intempestifs / Soutien : Nouveau Théâtre, Centre dramatique national de Besançon Franche-Comté ; Théâtre National de Bretagne - Rennes • Reprise | 2017 Production déléguée : Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon ; Compagnie Les Intempestifs

Calendrier de tournée : Les 2 Scènes  Anne Tanguy  | Compagnie Les Intempestifs François Berreur
Administration de production | Pascale Vurpillot
Assistante de production |  Marie-Gabrielle Riby - 03 81 87 81 90
Direction technique| | Emmanuel Cebe - 03 81 87 81 99