Les deux scènes

Les deux scènes
  • Novembre - Décembre

M le Maudit

Fritz Lang, Allemagne, 1931 - 1h48

Synopsis

Une mère attend le retour de sa petite fille après l’école. L’enfant rencontre un homme qui lui offre un ballon acheté à un vendeur aveugle. La fillette ne reviendra pas. La nouvelle de ce nouveau meurtre se répand d’autant plus vite que le meurtrier publie une lettre provocatrice dans les journaux. La foule est alors en proie à une psychose collective et à une suspicion généralisée. Malgré ses efforts, la police piétine et fait des descentes infructueuses dans les milieux de truands qui clament leur totale innocence en se plaignant du zèle policier qui nuit à la tranquillité de leurs affaires. La pègre s’organise alors avec les mendiants pour retrouver elle-même le meurtrier. Les deux enquêtes parallèles aboutissent en même temps quand le vendeur de ballons aveugle reconnaît l’air sifflé par le meurtrier et quand le commissaire trouve l’adresse de l’homme qui a écrit aux journaux. Mais les mendiants, qui ont filé le tueur et l’ont marqué d’un « M » dans le dos, ont de l’avance. Ils le perdent de vue le temps que celui-ci se cache dans un immeuble de bureaux. Toute une équipe de cambrioleurs investit nuitamment l’immeuble et débusque le meurtrier une minute avant l’arrivée de la police. Pendant que celle-ci interroge l’un des truands sur cette étrange effraction sans vol, le meurtrier est traîné devant un tribunal de la pègre, qui l’a condamné d’avance mais lui laisse tout de même le temps de confier ses souffrances mentales. Un avocat tente de plaider l’irresponsabilité du prévenu mais la foule réclame sa mise hors d’état de nuire. Alors qu’on est au bord du lynchage, la police fait irruption. Au tribunal – officiel, cette fois – trois mères en deuil conseillent de mieux surveiller les enfants.

Ressources sur le film 

- nous emprunter le DVD afin de visionner le film avant la séance
- le voir en ligne
- une vidéo de présentation du film en 10 minutes par le critique Laurent Delmas
- télécharger le livret pédagogique pour les enseignants et la fiche pour les élèves en version numérique
- analyses de séquences, affiches et bande annonce sur le site de Transmettre le cinéma
une formation filmée (1h20) animée par J. Momcilovic, organisée par l'ARTDAM en Bourgogne

Fritz Lang

- biographie et filmographie de Fritz Lang
- Fritz lang, une vie à l'oeuvre : conférence de Bernard Eisenschitz

"Un film en noir et blanc ?! Vous êtes sérieux ?"

Pas facile, parfois, pour les élèves, de se plonger dans un film en noir et blanc... 
Pour aborder le sujet avant la séance et désamorcer les difficultés :

- voir le dossier qui lui est consacré sur le site Le Fil des Images.  
- voir cette vidéo de trois minutes du critique Laurent Delmas "Cinéma et noir et blanc"

"Avec des sous-titres, en plus ?!"

Nous avons pris le parti, dans le cadre de "Lycéens et apprentis au cinéma", de diffuser les films étrangers en version originale sous-titrée. Pour une partie des élèves, voir un film sous-titré ne va pas de soi, il peut être important d'aborder cette question en amont, afin d'éviter un rejet frontal, une mauvaise surprise, et de rendre l'expérience moins difficile. Les éléments ci-dessous pourront vous aider à aborder cette question en classe.  

Deux possibilités de "traduction" des films existent :

- le doublage : des acteurs ré-enregistrent la voix des personnages d'après un dialogue ré-ecrit dans une autre langue 
- le sous-titrage : la phrase dite par le personnage est traduite et synthétisée pour apparaître, écrite, en bas de l'image).

Nous avons choisi le sous-titrage afin d'avoir accès à la voix de l'acteur et à la langue originale parlée dans le film : les personnages paraissent plus réalistes ou crédibles. Par ailleurs, cela accentue l'impression de voyage et de découverte culturelle face à un film qui se situe dans un autre pays. Par contre, le sous-titrage a des inconvénients : il nous demande de lire un texte en même temps que l'on regarde les images. Que l'on se rassure : en général, il n'y a pas d'action durant les dialogues et avec un peu d'entrainement, cette lecture se fera plus facilement. Pour les élèves qui ont des difficultés de lecture, il peut être intéressant de baliser le récit avec eux ou de présenter les personnages avant la séance pour les aider à se repérer.

On peut également diffuser la séquence d'ouverture et la commenter afin de familiariser les élèves avec l'environnement du film.

Il est aussi possible d'aborder la question du sous-titrage par le biais de la technique (voir ci dessous) :

- lire un article illustré sur la réalisation technique des sous-titrage au cinéma