Les deux scènes

Les deux scènes
lycéens et apprentis au cinéma / Les Lumières de la ville
  • Novembre - Décembre

Les Lumières de la ville

Charles Chaplin, Etats-Unis, 1931 - 1H27

Synopsis

Etats-Unis, une métropole à la fin des années 20. Un vagabond s’éprend d’une belle et jeune vendeuse de fleurs aveugle qui vit avec sa mère, couverte de dettes. Suite à un savoureux quiproquo, la fleuriste s’imagine le pauvre hère, qui vient de lui acheter une fleur, en milliardaire. Ce qu’il n’est pas… même s’il se lie d’amitié avec un homme riche et suicidaire qui le prend sous son aile, mais uniquement sous l’emprise de l’alcool. Une fois sobre, le milliardaire renvoie invariablement le vagabond à son triste sort. C’est donc seul que Charlot se met en tête de réunir les fonds pour guérir la jeune fleuriste de sa cécité. De petits boulots sordides en matchs de boxe truqués, c’est une avalanche de gags qui mènera notre héros vers une des fins les plus célèbres de l’Histoire du cinéma.

Autour du film

Charlie Chaplin vient du music hall, il développe l'art de la pantomime au cinéma à partir de 1914 avec son personnage du Vagabond (nommé Charlot en France). Avec Les Lumières de la ville, il mêle burlesque et mélodrame et, pour la première fois, Chaplin intègre le son en composant une musique qui accompagne les images. Mais... les personnages restent "muets" et les dialogues sont indiqués par des cartons.

Il sera intéressant de revenir sur l'histoire du cinéma avec ce film (le parcours de Chaplin, le passage du "muet" au "parlant", l'année 1931 au cinéma, ...), la question des genres cinématographiques, la représentation de l'espace, le traitement d'une réalité sociale par Chaplin et la façon dont il utilise la musique à des fins comiques et dramatiques.  

 

 

Coups de projecteurs

En complément des formations au PAF, nous proposons des Coups de projecteurs (interventions pour les enseignants) :

- 10 octobre - Vesoul - voir détails
- 06 décembre - Besançon - voir détails

Ressources sur le film

- Le livret pour les enseignants édité par le CNC
- La fiche pour les élèves
- Le documentaire réalisé par Serge Bromberg sur le film (26 minutes)
- L"ouvrage de l'historien du cinéma Martin Barnier consacré au film, destiné aux enseignants, édité par Canopé
- Une vidéo pédagogique sur le film, réalisée par JF Buiré (10 minutes)
- Les documents de la formation d'Alain Mathey

Prolongements

  • En lien avec la séquence de boxe de City Lights et pour voir le personnage du Vagabond à ses débuts :

- Le film Charlot et Fatty sur le ring (The knockout, 1914, 27 minutes - Charlot apparait autour de la 16e)
- Le film Charlot Boxeur (1915, 22 minutes)

  • Les genres : 

- Le mélodrame : voir l'article wikipédia
- Le burlesque : voir la frise pédagogique de l'histoire du cinéma burlesque 
- La pantomime : voir la définition

  • Les évolutions techniques au cinéma à l'époque des Lumières de la ville

- le cinéma passe du "muet" au "parlant" entre 1927 et 1936. Chaplin signe son 1er film sonore avec City Lights, mais "refuse" le parlant. Voir la frise pédagogique de l'histoire du son au cinéma
- la vitesse de défilement passe de 16 images par seconde à 24 images par seconde (les images s'animent de façon plus fluide) : Voir l'article sur la cadence de prise de vue
- le passage de la pellicule orthochromatique à la pellicule panchromatique ( l’émulsion du film possède alors une sensibilité aux couleurs plus proche de celle de l’œil humain)

Le noir et blanc

Pas facile, parfois, pour les élèves, de se plonger dans un film en noir et blanc... 
Pour aborder le sujet avant la séance et désamorcer les difficultés :

- voir le dossier qui lui est consacré sur le site Le Fil des Images. 
- le cinéma est de la photographie animée (24 images par seconde) et du son. On peut expliquer le fonctionnement technique de la photographie aux élèves. En 1931, les expérimentation de cinéma couleur existaient mais n'étaient pas généralisées (voir des exemples ici). Chaplin a donc fait son film en noir et blanc. Voir l'émission C'est pas sorcier (26 minutes), sur le fonctionnement de la photographie (noir et blanc et couleur). 
- Noir et blanc VS Couleur : une vidéo pédagogique (4 minutes)
- Le Noir et blanc au cinéma : une interview du critique Laurent Delmas (3 minutes)

Intertitres... et sous-titres !

- Le film est proposé en VOSTF. Les dialogues et indications temporelles apparaissent sous forme de textes dans des intertitres (ou cartons). Ces textes en anglais sont sous-titrés en français. En VO comme en VOST : il faut lire...
On peut présenter le procédé des intertitres avant la séance et montrer un ou deux cartons sous-titrés du film (DVD) pour acclimater le regard et préparer à la lecture. 

- Pour aborder la traduction des films avec les élèves, voir ce dossier en ligne sur le site d'UPOPI