Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Charles Chaplin/ Les lumières de la ville (City lights)
  • Jeudi 6 Décembre à 17h00
  • Vendredi 7 Décembre à 19h30
  • Samedi 8 Décembre à 18h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
PRÉSENTÉ PAR JEAN-FRANÇOIS BUIRÉ ET SUIVI DE SA CONFÉRENCE

Les lumières de la ville (City lights)

CHARLES CHAPLIN - 1H27, ÉTATS-UNIS, 1931

AVEC CHARLES CHAPLIN, HARRY MYERS, AL ERNEST GARCIA

États-Unis, une métropole à la fin des années 20. Un vagabond s’éprend d’une belle et jeune vendeuse de fleurs aveugle qui vit avec sa mère, couverte de dettes. Suite à un savoureux quiproquo, la fleuriste s’imagine le pauvre homme, qui vient de lui acheter une fleur, en milliardaire. Ce qu’il n’est pas…

S’il n’abuse pas d’effets de mise en scène, Chaplin n’en est pas moins un grand, dont chaque décision – de la position de la caméra au jeu d’acteur – a son importance dans l’équilibre du film. Au sommet de son art, adulé par une planète qui reconnaît en Charlot un des tout premiers mythes du cinéma, Chaplin conclut son travail titanesque sur une scène à l’image de son film : simple et dont on ne sait trop si les larmes qu’elle provoque sont de rire ou d’émotion. La marque des grands… saluée par Orson Welles qui n’avait de cesse de répéter que Les Lumières de la ville était le plus beau film de tous les temps.
Xavier Jamet, DVD Classic