Les deux scènes

Les deux scènes
  • Samedi 19 Novembre à 14h00
  • Vendredi 25 Novembre à 20h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
LA SÉANCE DU JEUDI 17 NOVEMBRE EST REPORTÉE AU VENDREDI 25 NOVEMBRE À 20H30

LOLA

BRILLANTE MENDOZA - 1H50, PHILIPPINES, 2010

AVEC ANITA LINDA, RUSTICA CARPIO, TANYA GOMEZ

À Manille, deux femmes âgées se trouvent confrontées à un drame commun : Lola Sepa vient de perdre son petit-fils, tué d’un coup de couteau par un voleur de téléphone portable ; Lola Puring est la grand-mère du jeune assassin, en attente du procès. L’une a besoin d’argent pour offrir des funérailles décentes à son petit-fils, pendant que l’autre se bat pour faire sortir son propre petit-fils de prison. Déambulant dans les rues de la ville, sous une pluie battante, elles luttent infatigablement pour le salut de leur famille respective...

Tout, dans Lola, est illustration de l’inlassable énergie déployée par les petites gens des Philippines pour résister aux maux dont ils sont les victimes, survivre, triompher des épreuves qui leur sont imposées. Deux femmes incarnent ici la résistance du peuple philippin. Deux grands- mères cahotantes, percluses d’arthrite, petites fourmis obstinées à sauver leur descendance et respecter leur mémoire. « Lola » est le nom que l’on donne aux aïeules en langue tagalog. Les parents sont quasiment absents du film, qui rend hommage au rôle des « lolas » dans la vie quotidienne, à la puissance de travail et à la chaleur affective dont elles font preuve vis-à-vis de leurs petits-enfants. Loin de la violence qui lui fut reprochée dans Serbis et Kinatay, et tournant comme toujours caméra à l’épaule, imbibé par
la fièvre de la rue, avec une inégalable dextérité, Brillante Mendoza signe une chronique d’une impressionnante humanité.
Jean-Luc Douin, Le Monde