Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Poursuivre/ LE GAMIN AU VÉLO
  • Jeudi 12 Janvier à 9h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 3€ à 5€
film analysé et discuté à l’auditorium du Centre diocésain l’après-midi de 14h à 16h

LE GAMIN AU VÉLO

JEAN-PIERRE & LUC DARDENNE - 1H27, FRANCE, 2011

AVEC CÉCILE DE FRANCE, THOMAS DORET, JÉRÉMIE RENIER

Cyril, bientôt 12 ans, n’a qu’une idée en tête : retrouver son père qui l’a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l’accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas encore l’amour que Samantha lui porte, cet amour dont il a pourtant besoin pour apaiser sa colère...

Le Gamin au vélo, dans sa forme comme dans son fond, est un authentique petit joyau hollywoodien, au sens artisanal et esthétique du terme. Un film dont l’alchimie rappelle celle des fables sociales transposées en western ou film noir à l’époque du meilleur Hollywood, celui des séries B austères, épiques et politiques à la fois, hautement morales dans leur horlogerie comme dans leur démonstration. Lorsque les frères Dardenne expliquent qu’avec ce film ils ont voulu faire une sorte de Sauvez Willy à leur échelle, il faut l’entendre comme une plaisanterie sérieuse. La flèche qu’ils arment et tendent depuis leur position « auteur » vise en effet la culture populaire la plus classique, dont elle perce le cœur.
Olivier Séguret, Libération