Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / ANTONIONI/ L'ÉCLIPSE
  • Lundi 14 Mars 2016 à 20h30
  • Lundi 21 Mars 2016 à 18h30
  • Mercredi 23 Mars 2016 à 21h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

L'ÉCLIPSE

2H05, FRANCE, ITALIE, 1962

AVEC MONICA VITTI, ALAIN DELON, LILLA BRIGNONE

Une femme qui vient de rompre avec son amant rencontre à la Bourse un jeune agent de change.

Après L’Avventura et La Nuit, L’Éclipse clôt une trilogie sur le couple, ou plutôt son impossibilité. L’Éclipse adopte le point de vue de Vittoria, une jeune femme qui cherche un sens à sa vie au-delà des apparences de bonheur et de confort et pose un regard poétique et moral sur les êtres et les choses qui l’entourent. Antonioni esquisse ici l’idée d’un cinéma non figuratif, qui se rapprocherait de l’architecture et de l’art abstrait en vidant de nombreux plans du corps de ses acteurs. La prédominance des objets et des surfaces de pierre ou de verre exprime la glaciation des sentiments, la froideur et l’inhumanité du monde moderne dominé par l’argent. Rien n’a vraiment changé depuis 1962 et il est étonnant de voir comment Antonioni a prophétisé les métamorphoses de la civilisation occidentale, avec le triomphe du consumérisme et de la déréalisation, ce sentiment d’étrangeté par rapport au monde au cœur de ses films. Olivier Père, Arte