Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Spike Lee / DO THE RIGHT THING
  • Vendredi 1 Février à 18h30
  • Mardi 5 Février à 20h00
  • Dimanche 10 Février à 16h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
MARDI 5 | PRÉSENTÉ PAR ADRIENNE BOUTANG + DIMANCHE 10 | PRÉCÉDÉ DU CAFÉ-CINÉ

DO THE RIGHT THING

2H, ÉTATS-UNIS, 1989

AVEC SPIKE LEE, DANNY AIELLO, JOHN TURTURRO

VERSION RESTAURÉE

À Brooklyn, c’est littéralement le jour le plus chaud de l’année. Mookie, un jeune afro-­américain, est livreur à la pizzeria du quartier, tenue par Sal et ses deux fils, d’origine italienne. Chacun vaque à ses occupations, mais la chaleur estivale va bientôt cristalliser les tensions raciales.

Do the Right Thing, c’est l’histoire d’un été où les esprits s’échauffent, d’un quartier de Brooklyn en plein mois de juillet, un jour particulièrement chaud. Ce climat est propice aux discussions entre les personnages qui font de ce film une œuvre culte qui synthétise l’esprit des années 80, la gouaille new-yorkaise et qui raconte la coexistence des différentes communautés. Mookie, Sal et Pino, Da Mayor ou Mother Sister : ce film est autant un portrait de l’époque qu’une incroyable galerie d’excentriques, de caractériels, de jeunes filous. Mais le débat porte plus loin que le bout de la rue, s’interrogeant sur la condition des noirs américains, et ce film mythique résonne comme un prélude à toute l’œuvre du réalisateur, prise dans un conflit entre la haine et l’amour. Alors que Spike Lee continue d’interroger frontalement la société américaine, le film ressort en version restaurée. Sans doute parce qu’il pose des questions qui nous intéressent encore aujourd’hui, peut-être parce qu’il nous replonge dans une époque culturelle et un contexte social particuliers, et plus simplement parce que c’est une œuvre géniale qui mérite d’être restaurée tant elle reste pertinente aujourd’hui. Fight the Power, grâce à Do the Right Thing, c’est encore le meilleur que l’on puisse espérer.
Sophie Marchand, Radio Nova

Adrienne Boutang est spécialiste du cinéma américain, maître de conférences, département d’anglais, Université de Franche-Comté