Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Cinémas d'Amérique Latine/ LA CORDILLÈRE DES SONGES
  • Lundi 25 Novembre à 14h15
  • Mardi 26 Novembre à 10h00
  • Jeudi 28 Novembre à 16h30
  • Jeudi 28 Novembre à 20h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€

LA CORDILLÈRE DES SONGES

PATRICIO GUZMÁN – 1H25, CHILI, 2019

ŒIL DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE, FESTIVAL DE CANNES 2019

“Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue. J’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l’histoire passée et récente du Chili.”

Les quarante-six années d’exil passées loin du Chili, où il est né en 1941, Patricio Guzman les a vécues sans que jamais ne se dissipent les fumées de sa maison d’enfance, désormais en ruine. Il les a néanmoins traversées en revenant sans cesse dans ce pays, par la voie du documentaire politique, afin d’en rapporter l’histoire et de garder le lien avec cet endroit du monde auquel il fut arraché après le coup d’État d’Augusto Pinochet en 1973. Les trente films qu’il a réalisés sur le Chili dont La Bataille du Chili (1974-1979), avec la participation de Chris Marker, Le Cas Pinochet (2001) ou Salvador Allende (2004), ont classé Patricio Guzman parmi les grands chroniqueurs cinématographiques de l’histoire contemporaine chilienne. La Cordillère des songes est le dernier volet d’une trilogie dont les précédents – Nostalgie de la lumière (2010) et Le Bouton de nacre (2015) – sont à considérer comme des chefs-d’œuvre. Le troisième s’y ajoute.
Véronique Cauhapé, Le Monde