Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Carte blanche à Bien Urbain/ C'est assez bien d'être fou
  • Vendredi 15 Juin à 20h00
  • Samedi 16 Juin à 15h00
  • Au Kursaal
  • Tarif de 2,50 à 5€
SUIVI D'UNE RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR

C'est assez bien d'être fou

ANTOINE PAGE & ZOO PROJECT (BILAL BERRENI) - 1H45, FRANCE, 2018

Au volant d’un vieux camion des années 1970, Bilal, street artiste, et Antoine, réalisateur, se sont lancés dans un voyage de plusieurs mois jusqu’aux confins de la Sibérie. Au fil des pannes du camion et des rencontres avec les habitants s’improvise une aventure qui les mènera des montagnes des Carpates au cimetière de bateaux de la mer d’Aral, d’Odessa à Vladivostok. Un voyage artistique entre road movie et conte documentaire.

Depuis toujours Bilal dessine, tout le temps, sur tout, comme un fou. À 18 ans, il crée le nom « Zoo Project ». En l’espace d’un an, il repeint tout le XXe arrondissement de Paris de fresques gigantesques. La démarche est profondément politique sans que jamais le résultat ne perde de sa douceur poétique. Parti en Tunisie au moment de la révolution, il choisit d’y représenter les martyrs puis part s’installer dans un camp de réfugiés à la frontière libyenne. Il y peindra grandeur nature sur du tissu les réfugiés du camp. Son travail prend la forme d’installations réalisées avec et pour les gens qu’il peint.

Lorsqu’on se rencontre, le courant passe immédiatement. On partage la même croyance en un art populaire et le même désir d’indépendance. On se met à rêver d’un voyage à travers la Russie : l’un dessinerait, l’autre filmerait. Un vaste projet artistique se dessine. Le film C’est assez bien d’être fou était né ! Quelques mois après notre retour, Bilal sera assassiné à Détroit à l’âge de 23 ans. Quatre ans après son décès, nous avons décidé, sa famille, ses amis et ses collaborateurs, de mettre de nouveau son travail en lumière. Il ne s’agit pas d’une commémoration, mais d’un appel à la créativité, afin que son travail et son expérience donnent envie à d’autres de se lancer dans leur aventure propre, comme lui, sans compromission, sans ménagement.
Antoine Page