Les deux scènes

Les deux scènes
Cinéma / Poursuivre/ AU-DELÀ DES MONTAGNES
  • Jeudi 19 Janvier à 9h30
  • Au Kursaal
  • Tarif de 3€ à 5€
film analysé et discuté à l’auditorium du Centre diocésain l’après-midi de 14h à 16h

AU-DELÀ DES MONTAGNES

JIA ZHANG-KE -2H05, CHINE, FRANCE, JAPON, 2015

AVEC ZHAO TAO, YI ZHANG, JING DONG LIANG

Chine, fin 1999. Tao, une jeune fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d’enfance, Zang et Lianzi. Zang, propriétaire d’une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon. Le cœur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar. Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l’Australie comme promesse d’une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin.

Dans la première partie du film, Jia Zhangke souligne à l’encre rouge les effets pervers de la mondialisation. Tao choisit le capitaliste flamboyant et décomplexé plutôt que l’incarnation du vieux modèle socialiste. Elle a faux sur toute la ligne et se fait punir de la pire des façons : son fils, Dollar (hum), lui est enlevé lorsqu’elle divorce de Zhang. Fin du premier chapitre qui ne laisse augurer rien de bon... Le réalisateur adopte alors le point de vue de Dollar, devenu grand, et le projet du film se dévoile : l’argument socio-politique n’est là que pour servir un mélo d’une ampleur et d’une ambition folles, qui traite de filiation maudite et de solitude aliénante. La transposition de l’intrigue dans un futur déshumanisé, vision foudroyante de mélancolie du cinéaste démiurge, achève d’emmener cet Au-delà des montagnes vers des cimes d’émotion.
Christophe Narbonne, Première